Aller au contenu principal

25 octobre 2011

Respirer par le nez quand ça nous sort par les oreilles

par Sophie des Temps qui courent

Inspirée par la lecture du livre « La plénitude de l’instant » écrit par le maître bouddhiste Thich Nhat Hanh, j’ai tenté de vivre au présent pendant une journée, en voguant d’une tâche quotidienne à une autre, sans me projeter dans le futur ou ruminer le passé. Méchant défi pour l’anxieuse et la maniaque d’organisation que je suis!

Extrait de La plénitude de l’instant

« Nous passons notre temps à courir et ne sommes jamais complètement dans ce que nous faisons. Nous ne sommes pas en paix. Notre corps est là, mais notre esprit est ailleurs – dans le passé ou dans l’avenir – sous l’emprise de la colère, de la frustration, des espoirs ou des rêves. Nous ne sommes pas vraiment vivants; nous sommes un peu comme des fantômes. Si jamais notre propre enfant venait nous offrir un sourire, nous ne le verrions même pas et il repartirait sans nous avoir trouvé. Quel dommage! »

Créer le « buzz »

Ce préambule m’a rappelé que pendant longtemps j’ai eu l’habitude de faire valoir à mes employeurs mon excellente capacité à gérer le stress et à mener plusieurs tâches à la fois. Je recherchais même ces tourbillons qui m’amenaient dans un état second, portée par l’adrénaline. Jusqu’à ce qu’une tornade particulièrement violente me fracasse de l’intérieur et laisse mon corps quasi inerte. Depuis, même rétablie, les périodes de « rush » m’épuisent et c’est tout.  Je n’y trouve plus mon compte et encore moins de gratification personnelle. J’ai l’impression d’y perdre ma vie au change. Le multitâche si valorisé, et dans lequel j’excellais, ne me procure plus aucun « buzz ».

Répondre présent

Privée de ma dose d’adrénaline résultant d’un stress intense, j’ai découvert que j’étais plutôt en cruel manque de « présent ». Je passe mon temps à faire des listes, mentales ou réelles, de choses à ne pas oublier, à faire, à penser. Résultat? J’en oublie souvent de respirer, d’être simplement là, et d’apprécier y être.

Only the lonely

Aujourd’hui, j’ai fait une chose à la fois. Ma grande fierté? Je n’ai pas vérifié mes courriels professionnels pendant que j’étais avec ma plus jeune fille ; on a fait des casse-tête, joué au restaurant et dansé sur du Roy Orbison. Je n’ai pas pesté contre cette pile de linge sale. Je l’ai lavée, pliée et rangée. J’ai même recousu ce bouton qui attendait son tour depuis trop longtemps Et, cet après-midi, j’écris ce billet de blogue… dont l’idée m’est venue en faisant autre chose – on ne se refait pas en une seule journée!

Inspiration du moment

Pour m’aider, au lieu de dresser à l’avance la liste des choses à faire (futur), j’écrivais au fur et à mesure les choses que je faisais (présent) sans anticiper sur la prochaine. Incroyable! À la fin de la matinée, j’avais rempli une page entière de choses faites sans pour autant me sentir fatiguée ou débordée. J’ai aussi pratiqué le bon vieux « inspire/expire » proposé dans le chapitre II pour atteindre la pleine conscience ou, comme je préfère le dire, me calmer le petit nerf intérieur :

« J’inspire, et je sais que j’inspire. J’expire, et je sais que j’expire.

J’inspire, et je suis la fleur. J’expire, j’en ai la fraîcheur.

J’inspire, et je me vois montagne. J’expire, et je me sens solide.

J’inspire et je me vois eau calme. J’expire, en moi les choses se reflètent telles quelles sont.»

Bon, on verra comment se passera le « rush » du souper et la soirée avec toute la maisonnée, mais je tenterai de continuer à respirer par le nez… en appréciant d’être si bien entourée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

S'abonner aux commentaires

%d blogueurs aiment cette page :